Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 08:07

 
 L'arbre qui cache la forêt


L'arbre qui cache la forêt, ou l'entretien d'une dangereuse illusion.
Chaque année, le défilé du 14 juillet donne des armées françaises une fausse image, au point que l'on peut se poser, légitimement, l'utilité de son maintien. En effet, il y aurait de bonnes raisons de le supprimer en cette période de crise économique.
Outre qu'il coûte cher dans la préparation et l’exécution, qu'il consomme le potentiel précieux d' avions et de matériels terrestres de tout genre, potentiel devenu rare alors qu'indispensable à l’entraînement de notre armée, il donne surtout l’illusion dangereuse de forces en parfait état de marche, auxquelles il ne manquerait pas un bouton de guêtre.
Souhaiter que nous disposions d'une armée «plus ramassée, mieux équipée, mieux entraînée » est, aujourd'hui, un écran de fumée qui ne peut abuser les professionnels ou les spécialistes. Se glorifier de la présence nouvelle de certains matériels : hélicoptère Tigre, canon Caesar de 155 mm, véhicule blindé de combat de l’infanterie, livrés avec la plus grande parcimonie 20 ou 30 ans après leur sortie des bureaux d'études, ne fait qu'abuser l'opinion publique.
Ce défilé est l’arbre qui cache la dégradation sévère et avérée de notre outil de défense.
De lois de programmation non respectées, en réformes non digérées, car se succédant à un rythme effréné, nos armées ne font illusion qu’en défilant sur les Champs Elysées, ou dans des engagements extérieurs qui, calibrés à minima, donnent une bonne image, grâce au dévouement "perinde ac cadaver" de nos soldats. Ceux-ci bénéficient, à juste titre, des efforts faits par le commandement en matière d'équipements, mais au détriment des forces restées en métropole.
Que la représentation nationale aille s'informer sur place, dans les casernes ou bases de nos armées de l'état de notre outil militaire. On y gère la pénurie, et pour faire face aux contraintes financières draconiennes, nos responsables inventent de nouveaux concepts, qui n’empêchent pas l’affaiblissement progressif permanent de notre outil de défense:
-qu’il s’agisse, dans l’armée de terre, du concept de la politique des parcs, qui consiste à regrouper dans les camps les matériels nécessaires à l’entraînement des brigades. Leur utilisation intensive entraîne leur usure prématurée, nécessitant de diminuer le nombre de camps de brigades, donc l'entraînement de celles-ci, pour pouvoir remettre en condition ces matériels.
- qu'il s'agisse, pour la Marine, d'en être arrivée au format d'une aviation embarquée qui doit sous-traiter sa formation initiale et son entraînement continu auprès de puissances étrangères, et qui semble ne pas pouvoir aligner un groupe aérien à la mesure des capacités du seul Charles de Gaulle.
-qu'il s'agisse de la création du «Pentagone à la française» chère à notre ministre de la défense, idée sans doute géniale si elle ne devait pas être réalisée dans un contexte de crise économique, où forcément d'autres impératifs seront sacrifiés avant que les économies escomptées ne soient au rendez-vous.
-qu’il s’agisse du concept des bases de défense, concept malheureusement né du cerveau de technocrates militaires, et repris par le Ministre attentif aux seules économies d'échelle, qui fait de la synergie interarmées et de la globalisation des soutiens, la tarte à la crème de l’efficacité d’une armée, oubliant que la seule efficacité qui compte est celle qu’elle montre au combat. A quoi bon dépenser tant d’argent pour avoir une armée des gestionnaires et non celle de soldats!
Par ailleurs, ce n'est pas en bradant généreusement l'infrastructure de la défense pour l'euro symbolique que la situation matérielle des armées va, comme promis, s'améliorer.
Certes, le défilé du 14 juillet, en dehors de la symbolique qu'il représente pour les Français, a l'utilité de mettre la défense et ceux qui la servent directement, y compris en sacrifiant leur vie, au cœur des médias une fois par an.
Les militaires ont besoin d'une forme de reconnaissance de la Nation qui légitime leur action.
Et puis, sorte de cadeau « Bonux », ils ne sont pas, ce jour là, traités d’amateurs ou d’imbéciles, réprimandes publiques un peu faciles face à la grande muette, alors que l’on sait que ceux qui en sont les cibles, sont, de toutes façons, durement sanctionnés par la hiérarchie militaire.
Bien sûr, il ne faut pas gâcher la fête. Comme sans doute pour ce 14 juillet 1939, qui a vu le défilé le plus rassurant de notre histoire!
Mais ne soyons pas pessimistes. A défaut de faire défiler une armée française en voie de disparition, on pourra toujours faire défiler celles des autres. Spectacle multicolore et économies d'échelle garantis!


 

Général de corps d'armée (2S) Marc ALLAMAND, membre du club des sentinelles de l'agora.     

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : blog-UNP.nos Anciens nos Sections
  • : Blog créé initialement pour faire connaitre la section de Thionville,s'est étendu à des sections et amicales de la région et d'ailleurs.
  • Contact

Recherche